Il se peut que vous soyez, un jour, confronté à un problème de remboursement de votre crédit en cours. Et ce, pour différentes raisons. Dès lors, qu’il s’agisse d’un crédit à la consommation, comme un prêt auto, ou encore d’un crédit hypothécaire, le fait de ne pas réussir à le rembourser pourrait vous occasionner des problèmes plus importants. Crédit Wallonie revient avec vous en détails sur les risques liés au défaut de remboursement d’un crédit. 

Que risquez-vous en cas de non-paiement de la mensualité de votre crédit ?

Il existe de nombreux types de crédits différents que vous pouvez souscrire auprès des banques et des organismes financiers. On parle notamment du crédit hypothécaire et du crédit auto dans les prêts les plus souvent souscrits. Dans tous les cas, ces crédits nécessitent le remboursement d’une mensualité qui aura été établie en accord avec le prêteur, sur base du taux d’emprunt, du montant total et de la durée de remboursement.

Malheureusement, il arrive parfois que des emprunteurs soient confrontés à des difficultés pour rembourser leur crédit. C’est notamment le cas pour les personnes qui en viennent à perdre leur emploi de manière inattendue.

Le crédit impayé est donc un phénomène qui peut se produire sans réellement prévenir. Les banques et les organismes le redoutent fortement, d’autant plus que la capacité de remboursement d’un consommateur est, avant tout, un pari fait par le prêteur lorsqu’il accepte de fournir le crédit.

 

Quelles sont les sanctions en cas de crédit impayé ?

La première étape sera l’inscription sur la liste noire de la Centrale des Crédits aux Particuliers. S’il existe évidemment quelques étapes d’avertissement avant d’en arriver là, et que le défaut de paiement doit être supérieur à 3 mois, les organismes ne jouent néanmoins pas avec ce type de problème. Ils n’hésiteront donc pas à utiliser cet outil qui permet de recenser les mauvais payeurs. Une fois la personne inscrite sur cette liste, elle y reste jusqu’à ce que la dette soit régularisée complètement.

Être fiché sur cette liste noire complique également les choses dans le cadre de la souscription d’un nouveau prêt puisque tous les organismes financiers ont accès à ce fichier. Et qui accorderait un prêt à une personne qui présente déjà des défauts de paiement et des dettes envers un autre organisme ?

Comment le prêteur peut-il se protéger de la charge d’un crédit impayé ?

Il existe en fait plusieurs solutions qui vont permettre au prêteur de se couvrir. Il pourra par exemple effectuer les démarches pour procéder à une saisie sur salaire moyennant le respect de certaines conditions légales. Néanmoins, un défaut de paiement dû à la perte d’emploi de l’emprunteur complique évidemment les chances de voir une somme directement saisie sur le salaire.

Par ailleurs, en cas de non-paiement, l’organisme prêteur aura également la possibilité de se tourner vers l’hypothèque de la maison. Ce qui consiste en une saisie pure et simple du bien immobilier.

Etes-vous exposé à des problèmes d’ordre judiciaire en cas de crédit impayé ?

La facture d’un crédit impayé peut devenir très conséquente à mesure que les mois de soldes impayés augmentent.

Lorsqu’une mise en demeure a été prononcée et que les tentatives de négociations n’aboutissent pas, l’organisme prêteur peut alors assigner le mauvais payeur en justice afin d’obtenir des droits concernant le remboursement du crédit impayé.

Quelles solutions pour l’emprunteur qui ne parvient plus à payer ?

Comme pour beaucoup de choses dans la vie, c’est en discutant qu’on parvient à les résoudre. Le fait de parler ouvertement des difficultés de remboursement avec l’organisme pourra éventuellement permettre de trouver une réelle solution qui conviendra aux deux parties.

Il existe également certains organismes qui permettent de se faire conseiller et accompagner dans ce genre de situation.

Nos équipes sont à l'écoute de vos projets !