Le terme TAEG vous est d’ores et déjà parvenu jusqu’aux oreilles ? Si cette abréviation ne vous est pas inconnue, reste que vous n’avez jamais vraiment réussi à cerner ce qu’elle est, ce qu’elle désigne, ou encore ce en quoi elle consiste. Pas de panique : Crédit Wallonie vous explique tout ce qu’il vous faut savoir sur le TAEG ! 

En matière de crédit, le terme TAEG est relativement fréquent, si ce n’est omniprésent. Reste que, pour le commun des mortels, il ne veut parfois pas dire grand chose… Raison pour laquelle, chez Crédit Wallonie, nous avons choisi de vous en dire plus à ce sujet : de quoi vous permettre de souscrire un crédit en toute connaissance de cause !

TAEG : définition

Le TAEG, nommé TEG jusqu’il y a peu, désigne le taux annuel effectif global d’un crédit. En d’autres termes, le TAEG regroupe les frais habituellement affairés à un crédit.

Si le TAEG comprend évidemment le taux d’intérêts de ce dernier, ce n’est toutefois pas tout ! Se trouvent également repris sous l’appellation TAEG : les frais de dossier, le coût des assurances obligatoires et autres frais de garantie.

La TAEG : pour quoi ?

Wikifin, le programme d’éducation financière de la FSMA (l’Autorité belge des services et marchés financiers), justifie l’existence du TAEG comme suit :

Il existe de nombreux types de prêts différents. Pour vous faciliter la comparaison, l’État impose à tous les prêteurs de mentionner un taux transparent et comparable pour chaque prêt : le taux annuel effectif global, ou « TAEG ».

Le TAEG est donc un « taux transparent et comparable ». Il a pour but d’aider le consommateur à s’y retrouver face à la multitude de produits disponibles sur le marché des crédits.

Exprimé en pourcentage, le TAEG permet donc de calculer la somme exacte et totale qu’il vous faudra rembourser dans le cadre d’un prêt, qu’il soit hypothécaire ou à la consommation. Mais il vous permet également de comparer de façon efficace et sûre les différentes offres issues de divers organismes financiers.

Car si le taux d’intérêt a son importance, il n’est toutefois pas le seul critère qu’il vous faut envisager. Les différents coûts affairés à la souscription d’un crédit dont nous vous parlions plus haut (frais de dossier, etc.), doivent également peser dans le balance. Le TAEG a donc le mérite de simplifier vos calculs.

Le TAEG en pratique : à vos calculettes !

En parlant de calculs… Découvrez la formule qu’il vous faut appliquer si vous souhaitez découvrir quel est le TAEG d’un crédit (bien que celui-ci soit obligatoirement et clairement mentionné).

TAEG = ((montant total remboursé – montant de l’emprunt) / montant de l’emprunt) x (12/nombre de mensualités)

Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent